Ecobank finance la construction d’un centre d’hémodialyse à Kara
Santé

Ecobank finance la construction d’un centre d’hémodialyse à Kara

Ecobank

Le groupe Ecobank vient de financer la construction d’un centre d’hémodialyse au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Kara à hauteur de 500 000 USD. Un accord a été signé dans ce sens mercredi entre le ministère de la Santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins du Togo et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Les documents de la convention ont été paraphés par Prof Moustafa Mijiyawa, le ministre togolais en charge de la santé, Jeremy Awori, le Directeur Général du Groupe Ecobank et Seynabou Diaw Ba, représentante résidente, par intérim du PNUD au Togo.

Les maladies rénales chroniques constituent un problème de santé majeur dans de nombreux pays et sont à l’origine d’une proportion importante de décès, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Au Togo, le CHU Sylvanus Olympio de Lomé est actuellement le seul hôpital public du Togo à disposer d’un centre d’hémodialyse. Sa capacité d’accueil étant limitée, la liste d’attente s’élève à plus de 500 patients.

Dans cet hôpital, l’insuffisance rénale représente 10 % des hospitalisations et 73 % des consultations de néphrologie.

En plus de cela, sa localisation à Lomé rend l’accès au traitement d’urgence et régulier de l’insuffisance rénale très difficile pour les habitants des régions des Savanes, de Kara et du centre du Togo, qui doivent parcourir entre 400 et 600 km pour s’y rendre.

Appui important du groupe Ecobank

Alors qu’il a été remarqué qu’au CHU de Kara, l’insuffisance rénale est la sixième cause de décès avec un taux de mortalité de 21,3 %. La construction d’un centre d’hémodialyse dans cet hôpital devrait résoudre considérablement le problème.

« Nous sommes fiers de contribuer au financement de ce nouveau centre de dialyse au Centre hospitalier universitaire de Kara, et nous remercions nos partenaires, le PNUD et le ministère de la Santé, pour leur soutien à la concrétisation de ce projet. Ce nouveau centre permettra aux patients souffrant d’insuffisance rénale de bénéficier d’un traitement qui changera leur vie et pourra leur sauver la vie, en droite ligne avec la mission de la Fondation Ecobank », a déclaré Jeremy Awori, le Directeur général du Groupe Ecobank.

Outre la construction, le financement comprend également l’achat d’équipements médicaux, la formation des professionnels de santé ainsi que l’aide apportée pour le fonctionnement du nouveau centre.

Pour le ministre togolais de la santé, le projet vient à point nommé parce que répondant au souci rendre accessible les soins aux populations togolaises, conformément aux objectifs de la feuille de route gouvernementale.

« Nous disons merci à nos partenaires. Avec ce projet, nous ne serons pas qu’efficaces, nous serons efficients… Avec ce 2e centre à Kara, nos populations auront droit aux soins de santé de qualité », s’est félicité Prof Mijiyawa.

Seynabou Diaw Ba, représentante résidente, par intérim du PNUD au Togo a indiqué pour sa part que plus de ressources seront mobilisées auprès des partenaires, pour des appuis coordonnées et soutenues au secteur de la santé afin de ne laisser personne pour compte et pour le bien-être des populations.

3 Comments

Comments are closed.

Aller au contenu principal