Togo : le numérique au cœur des projets et reformes pour la croissance économique
Développement Economie Technologie

Togo : le numérique au cœur des projets et reformes pour la croissance économique

Des résultats riches sur le SERP de Google lors de la recherche de « Cryptomonnaie »

Le niveau de l’économie numérique et de la transformation digitale reste remarquable ces dernières années dans les services au Togo. Ceci, grâce à la stratégie mise en place par le pays avec pour but de contribuer à la croissance d’inclusion sociale et économique des populations. Notamment, les 42 projets et reformes proposés par le gouvernement dans la feuille de route 2020-2025 (adoptée en octobre 2020) dont les ¾ ont une composante digitale.  

La réalisation de cette ambition de l’Etat togolais a conduit à l’élaboration de « Togo Digital 2025 », un moyen qui regroupe 9 programmes centrés autour de 3 axes.

Le 1er axe porte sur les fondamentaux, un programme d’identification biométrique qui a pour objectif de doter tous les citoyens togolais et résidents d’une identité biométrique unique.

Le second programme porte sur le déploiement massif d’infrastructure afin que 95% de la population et 90% des entreprises puissent avoir accès à des connexions haut débit à des prix abordables. La vision du Togo est de devenir le pays le plus fibré de la sous-région.

Le 3e programme porte sur la mise en place d’un registre social des populations et des ménages pour soutenir la mise en place des programmes de protections sociale en utilisant la science des données.

Le 2e axe de la stratégie s’articule également autour de 3 programmes qui portent respectivement sur la digitalisation des démarches administratives, la digitalisation des services sociaux de base et la digitalisation des flux financiers.

Le 3e axe qui porte sur le développement de l’écosystème d’innovation se compose aussi de 3 programmes à savoir un programme pour l’émergence de l’écosystème d’innovation. Il s’agit de mettre en place des réformes pour soutenir l’innovation afin de positionner le Togo comme hub d’innovation numérique dans la sous-région.

Ces réformes et innovation toucheront chacun des maillons de la chaine des valeurs de l’innovation. Parmi lesquels, la formation pour le renforcement des capacités et le développement de poules d’ingénieurs pour soutenir la vision du pays, l’entrepreneuriat pour la création de solutions innovantes qui répondent aux différents besoins et challenges auxquels font face les populations.

Un programme pour la transformation digital des secteurs clés de l’économie, à savoir la logistique, l’agriculture, le commerce, et les finances. Puis, un programme de valorisation de la donnée qui consiste à s’appuyer sur la science des données et l’intelligence artificielle pour guider et orienter les décisions stratégiques et les politiques économiques et sociales de l’Etat.

Le succès de ces projets digitaux identifiés comme prioritaires dans le programme de développement quinquennal de l’Etat est tributaire de la mise en place préalable d’un certain nombre de prérequis et d’agrégat. Notamment, un cadre légal et règlementaire, le renforcement des infrastructures de connectivités, la mise en place d’une infrastructure de stockage et de sécurisation des données sensibles, la mise en place d’un cadre et d’une architecture d’interopérabilité.

La mise en place d’institution pour porter la mise en œuvre des actions pour concrétiser l’ambition du gouvernement togolais, faire du Togo une référence dans le domaine digital.

En matière de règlementation, plusieurs textes ont été adoptés pour assurer la souveraineté numérique. Il s’agit principalement de la loi relative aux transactions électroniques qui permet la reconnaissance des documents de transaction électronique, la loi relative à la protection des données à caractère personnel qui règlemente la collecte, le traitement, la transmission, le stockage, l’usage des données personnels des usagers.

La loi relative à l’identification biométrique des personnes physiques au Togo, la loi sur la cybercriminalité et les différents textes règlementaires instituant les entités gouvernementales. Pour la mise en œuvre des différents programmes de la stratégie, il s’agit entre autres de la société d’infrastructure numérique, pour la gestion du patrimoine numérique de l’Etat, de l’Agence Nationale d’Identification Biométrique, pour la gestion de l’identification biométrique et la mise en place du registre social.

En matière d’infrastructure, le Togo a accueilli en mars dernier le câble de Google, Equiano.  

L’activation du câble prévue dans les mois à venir, permettra de déployer des actions pour garantir une meilleure connectivité et créer des conditions infrastructurelles favorable à l’innovation, la création de nouveaux emplois dans le domaine du numérique et de la transformation économique du Togo.

Pour ce qui est des initiatives pour la digitalisation des services publics, on compte le lancement de la nouvelle version du portail national service public (service-public.gouv.tg) le 15 Juin dernier, avec l’intégration de 4 démarches (demande de raccordement à électricité, de passeport ordinaire et de service, de permis de construire et du titre de séjour).

L’ambition est d’avoir à l’horizon 2025, 100% des démarches administratives digitalisées et accessible sur le portail. La demande de visa et les formalités sanitaires et d’immigration ont été digitalisées et rendues opérationnelles aux frontières aériennes, et seront progressivement étendues aux frontières terrestres et maritimes.

9 Comments

Comments are closed.

Aller au contenu principal