AGET: Un Cocktail de fin d’année projette en 2023
Economie

AGET: Un Cocktail de fin d’année projette en 2023

AGET

L’Association des grandes entreprises du Togo (AGET) a tenu le 15 décembre dernier son cocktail de fin d’année à Lomé. L’évènement a rassemblé non seulement les membres de l’organisation mais aussi des personnalités publiques, au rang desquelles le Premier ministre, Victoire Tomegah-Dogbé. Cette dernière était accompagnée notamment de la ministre en charge du développement à la Base,, Myriam Dossou-d’Almeida, et du ministre en charge de l’économie maritime, Edem Kokou Tengue.

Cette soirée a marqué la célébration des 15 ans de NSIA Assurance en tant que membre de l’AGET.  

A l’occasion, la cheffe du gouvernement a transmis aux membres de l’AGET les chaleureuses salutations du Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé. Victoire Tomegah-Dogbé a exprimé sa conviction en la capacité du secteur privé togolais à contribuer fortement à la transformation économique et sociale du Togo.

« Le Togo a besoin du secteur privé et il n’y aura pas de Togo dynamique, sans une collaboration étroite entre le secteur public et le secteur privé. Nous avons désormais compris que le secteur public et le secteur privé doivent ensemble, main dans la main, co-construire en toute confiance. Et c’est ce que nous sommes en train de faire. Nous voulons avoir des relations décomplexées avec vous les chefs d’entreprises», a indiqué Mme Tomegah-Dogbé.

Le Premier ministre a souhaité qu’un dialogue ouvert et interactif se pérennise entre le secteur privé et son gouvernement ; ce qui permettra de connaître tous les problèmes et les préoccupations des hommes d’affaires.

Pour sa part, le président de l’AGET a remercié le gouvernement pour son engagement à consolider le dialogue avec le secteur privé, en vue de trouver des solutions durables aux problèmes qui se posent dans les domaines de l’économie nationale, l’investissement, la compétitivité des entreprises et l’environnement des affaires.

« Je tiens à féliciter l’ensemble des entreprises membres pour leur capacité de résilience et d’avoir résisté à l’ouragan de la Covid-19 et aux effets de la guerre russo-ukrainienne. Toutes ces crises en sus du djihadisme qui secouent l’Afrique de l’ouest ainsi que la transition écologique, redessinent sûrement un environnement géostratégique qui nous pousse à repenser non seulement l’environnement des affaires, mais aussi les rapports inter-entreprises, la prise en compte durable de la sensibilité des pays d’accueil et des investissements et aussi l’ancrage des rapports publics privés dans un dialogue qui porte sur l’inclusion et la croissance partagée », a souligné Jonas Daou.

L’AGET à fond sur son livre-blanc

L’AGET travaille sur la question fiscale, la compétitivité des entreprises, le climat des affaires et son Bureau Exécutif se rencontre régulièrement pour apprécier les avancées et les orientations. A cet effet, elle a initié les universités de l’AGET dont la première édition a eu lieu en 2022. L’édition 2023 est en pleine préparation.

Toujours en 2022, l’organisation a initié des rencontres avec les partenaires sociaux, professionnels et également avec des patrons des entreprises de presse privée.

Toutes ces initiatives permettent au creuset des grandes entreprises de préparer au mieux la prochaine édition de son Livre Blanc dont les thèmes clés s’articuleront autour de : Innovation et Investissement ; Leadership et Vision ; Recherche et Développement ; Mobilité et Modernité.

Pour rappel, l’AGET est une organisation patronale forte actuellement de 78 membres qui sont les principales entreprises privées du Togo opérant dans tous les secteurs clés de l’économie nationale. Sa contribution fiscale annuelle de plus de 25% au budget de l’Etat. Elle est pourvoyeuse de plus de 15000 emplois directs.

5 Comments

Comments are closed.

Aller au contenu principal