Togo : Le gouvernement veut mitiger les risques d’inondations en 2024
Eco Verte

Togo : Le gouvernement veut mitiger les risques d’inondations en 2024

inondations

Le Togo a connu un niveau exceptionnel de pluies et des inondations en 2023. Le gouvernement, pour atténuer les risques dans plusieurs zones du territoire, a annoncé une série de mesures urgentes. Ces actions ciblent la construction d’infrastructures de drainage, le curage de bassins clés, l’entretien des lacs et des stations de pompage, ainsi que des projets de construction et d’études de faisabilité technique.

Dans la capitale, d’importants travaux sont prévus. Notamment la construction de près de 50 km d’ouvrages divers de drainage d’eaux pluviales dans des quartiers tels que Bè, Auba, Tokoin Doumassesse, Sagbado, et Agoè. Un collecteur exutoire sera construit pour le bassin vers la rivière Zio, accompagné de caniveaux.

« Le curage des bassins-clés, l’entretien régulier des lacs, et le renforcement des stations de pompage sont également au programme. L’objectif principal est d’améliorer la protection des populations vivant dans les zones riveraines des bassins de rétention, particulièrement exposées aux inondations l’année dernière. De plus, les exutoires de la plage de Lomé seront débouchés pour faciliter l’écoulement des eaux », indique le gouvernement.

Mesures contre l’inondation à l’intérieur du pays

À l’intérieur du pays, le ministère de l’urbanisme prévoit la construction d’un pont de 40 mètres sur la rivière Kpèlèou, ainsi que plusieurs kilomètres d’ouvrages de drainage à Kara. Un système de drainage à Dapaong est également envisagé pour renforcer la résilience de ces régions face aux risques d’inondations.

Le gouvernement a décidé de lancer des études de faisabilité technique pour des travaux d’assainissement des zones vulnérables sur l’ensemble du territoire. Ces études permettront d’identifier les actions spécifiques nécessaires pour réduire les risques d’inondations dans ces zones.

Pour financer ces projets cruciaux, une dotation de 12,7 milliards FCFA a été allouée au département dirigé par le ministre d’État, Kodjo Adedze. Près de la moitié de cette somme (6,2 milliards FCFA) est dédiée à l’amélioration du cadre de vie. L’objectif est de protéger les citoyens des conséquences dévastatrices des inondations. Ces initiatives témoignent d’une réponse proactive et stratégique pour renforcer la résilience du pays face aux aléas climatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal