Le Togo renforce ses contrôles d’importation pour certains produits sensibles
Economie

Le Togo renforce ses contrôles d’importation pour certains produits sensibles

importation

Le gouvernement togolais a intensifié ses efforts pour réguler l’importation de produits sensibles. De nouvelles exigences se sont alors imposées aux opérateurs économiques.

Selon un communiqué publié par Rose Kayi Mivedor, ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Consommation Locale du Togo, les importateurs doivent désormais obtenir un certificat de déclaration d’importation avant d’introduire sur le marché certaines catégories spécifiques de produits.

Mesures d’importation

Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’une série d’initiatives visant à mieux contrôler l’arrivée de produits tels que les animaux vivants, les poissons vivants et juvéniles, les boissons alcoolisées comme les bières et les boissons gazeuses, ainsi que des produits essentiels comme le ciment, le clinker, diverses denrées alimentaires, les eaux minérales, la farine de blé, le fer à béton, l’huile végétale, les produits carnés, les colorants, le riz, les sachets plastiques, les tissus imprimés, les tôles et les tubes PVC.

« Les produits arrivant sans le certificat requis seront saisis et que leurs importateurs seront passibles de sanctions sévères conformément à la législation en vigueur », a souligné Mme Kayi Mivedor.

Cette mesure vise à garantir la qualité et la sécurité des produits disponibles sur le marché togolais, tout en stimulant l’économie nationale par la promotion des produits fabriqués localement.

Pour encourager la conformité et signaler toute activité d’importation illégale, le gouvernement a mis en place un numéro vert (8585), disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Ce dispositif permet à la population de dénoncer toute importation frauduleuse ou pratique commerciale suspecte, renforçant ainsi les contrôles et la transparence dans le commerce des produits sensibles au Togo.

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal