Les 5 régions du Togo bientôt en chantier
Economie

Les 5 régions du Togo bientôt en chantier

Le ministère du désenclavement et des pistes rurales a lancé un appel d’offres pour la construction de routes dans les 5 régions du Togo. L’appel entre dans le cadre du programme de connectivité rurale, élaboré par le gouvernement dans sa feuille de route. Il s’agira de la réhabilitation et d’éliminations de points critiques sur 828,67 km de pistes rurales.

Selon le ministre togolais du Désenclavement et des Pistes rurales, Kanfitine Issa-Tchédé, le projet concerne les 5 régions économiques du pays, portant sur 38 lots de tronçons pour un délai d’exécution de 6 mois.

Maritime et Plateaux

Dans la région maritime, zone la plus urbanisée du pays, il s’agira de réhabiliter 53,95 km de pistes réparties en 3 tronçons. Le plus long (17,50 km) va de Kovié, localité reconnue pour ses rizières, à Bolougan.

Le marché de Kara reconstruit à 87%

Quant à la région des plateaux, centre de production du café et du cacao, les travaux portent sur plus de 200 km de routes rurales et consisteront pour moitié à l’élimination de points critiques.

Centrale

Dans cette région, des travaux d’élimination de points critiques sont prévus sur un réseau de près de 152 km. La portion est constituée principalement de pistes de moyennes et longues distances.

Kara et Savanes

Les deux régions septentrionales concentrent près de la moitié (415,25 km) du réseau de pistes concernées. Dans la Kara où 172 km de pistes ont été sélectionnés, des réhabilitations totales vont être effectuées sur des tronçons de courtes distances. Dans les savanes, région particulièrement rurale, les travaux qui seront réalisés sur 242,7 km de routes, porteront essentiellement sur l’élimination de points critiques.

Retenons qu’il est prévu dans la feuille de route du gouvernement togolais, la réalisation de 4000 km de pistes rurales d’ici 2025. Et pour plus de sincérité dans le travail, M. Issa-Tchédé a rencontré, vendredi dernier à Lomé, les entreprises PME/PMI qui comptent postuler suite à l’appel d’offres. Le lieu pour lui d’exprimer aux participants ce que les autorités et les populations bénéficiaires attendent d’eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *