Tchad: Taxes supprimées sur les smartphones et ordinateurs
Technologie

Tchad: Taxes supprimées sur les smartphones et ordinateurs

Des résultats riches sur le SERP de Google lors de la recherche de « taxes »

Le gouvernement tchadien veut rattraper le retard accusé par le pays en matière de pénétration d’internet avec la suppression des taxes sur les appareils électroniques. Selon le régulateur télécoms du pays, en 2020, le taux de pénétration d’Internet n’était encore que de 14 % au Tchad. Des mesures sont prises pour rattraper le retard sur l’inclusion numérique des populations.

D’ici à 2027, les importateurs de téléphones pour réseaux cellulaires sans fil (téléphones portables et smartphones de tout type), de machines automatiques de traitement de l’information (ordinateurs et tablettes, fixes et mobiles, de tout type) et des accessoires dédiés sont exonérés des droits et taxes à l’importation au Tchad.

La mesure a pris effet depuis le 24 janvier, selon un arrêté publié par le ministère des Finances. Elle touche également les appareils de connexion Internet comme les modems, routeurs et autres.

Taxes supprimées jusqu’en 2027

La mesure vise à susciter la participation des populations à l’économie numérique. Le pays compte la développer au cours des dix prochaines années avec le projet de transformation numérique en cours d’élaboration.

Le Tchad figurait encore parmi les pays africain avec le plus faible taux d’accès des populations à Internet. L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) révèle que le taux de pénétration d’Internet au Tchad était de 14,2 % en 2020. Soit 2 310 332 internautes sur 8 696 859 abonnés aux services télécoms.

L’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA) indique que c’est la cherté des appareils mobiles qui est à l’origine du faible taux de pénétration d’Internet mobile en Afrique, notamment au Tchad. Cette décision prise vise donc à faire diminuer les prix des appareils pour permettre aux populations tchadiennes de les acquérir.