Read Time:1 Minute

Au Togo, plusieurs banques peinent à respecter leurs obligations vis-à-vis de la clientèle. Le Conseil national de crédit (CNC) a dressé ce constat au cours de la 2e réunion de cet organe organisée le 15 juillet dernier.

Les autorités togolaises ont noté un point faible dans l’exécution du cahier des charges des banques. Et ce point concerne le non-respect de leurs obligations vis-à-vis de la clientèle.

« En effet, des manquements sont relevés en matière d’affichage de la liste détaillée des conditions appliquées à la clientèle, y compris les commissions, ainsi que l’illustration de la méthodologie de calcul du Taux Effectif Global, telle que prescrite par la Décision n°397/12/2010 du 6 décembre 2010 de la BCEAO », avait relevé Simféitchéou Pré, Conseiller du président togolais et représentant le ministre de l’économie et des finances.

Certains établissements ne portent pas à la connaissance des clients l’existence d’un dispositif interne de traitement des réclamations.

Normalement, les banques ont l’obligation d’informer leurs clients. Ceci conformément aux dispositions de la Circulaire n°002-2020/CB/C du 18 septembre 2020 de la Commission Bancaire de l’UMOA.

Le CNC salue toutefois la digitalisation progressive des activités des établissements de crédit.

En effet, les banques togolaises proposent des services financiers et non-financiers en ligne. Ce qui permet d’informer, d’accompagner, de conseiller et de permettre à la clientèle de piloter, gérer et contrôler l’ensemble de leurs opérations notamment.

Au 31 mars 2021, 12 des 13 banques en activité au Togo offrent des services financiers digitaux à leur clientèle.

Aussi, deux établissements de crédit ont récemment mis en production des solutions “Mobile Banking via Whatsapp”. Ce qui permettant à leurs clients de faire des opérations 24heures/24 et 7 jours/7.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 28 =