Read Time:2 Minute
Un accord-cadre de partenariat a été signé mercredi entre le Conseil national du patronat du Togo (CNP-Togo) et le Fonds de solidarité africain (FSA). Il est question de définir le cadre de collaboration entre les deux entités dans les domaines d’intérêt commun. L’accord historique favorisera le financement du secteur privé togolais. Grâce à cet accord, le FSA va offrir un soutien technique et financier aux entreprises membres du CNP Togo. Il assurera un appui conseil à la mise en œuvre des projets d’investissement, les opérations de mobilisation, d’arrangement et de structuration de financement. Le FSA fera également des interventions sous formes de garantie pour l’obtention et l’allongement de la durée des prêts accordés aux entreprises membres du CNP-Togo. Pour le Président du CNP-Togo, cet accord va permettre de rattraper tout le temps perdu. Laurent Tamegnon a précisé que le patronat togolais a plus que jamais a besoin du FSA pour résoudre la question du financement des entreprises. « Les entreprises souffrent au niveau des banques avec la question du financement. La signature de cet accord va permettre de résoudre ces problèmes… Avec le fonds de solidarité, nous pensons que nous serons bien accompagnés. Ce qui allègera la tâche aux banques et le secteur privé togolais sera bien financé », s’est réjoui Laurent Tamegnon. Le président du CNP-Togo n’a pas manqué de saluer le soutien apporté par le gouvernement togolais au secteur privé durant la crise sanitaire afin d’amorcer le choc. Il a évoqué un climat des affaires résilient, les consultations entre le gouvernement et le secteur, entre autres.

CNP-Togo, un bon vecteur pour le FSA

De son côté, le Directeur du FSA s’est réjoui du rapprochement entre sa structure et le CNP-Togo. Ahmadou Diallo a expliqué une volonté de mettre en synergie les compétences pour le bien de l’économie togolaise « Le CNP Togo composé de 23 associations professionnelles et plus de 1400 entreprises est un excellent vecteur de mise en contact des porteurs de projets et le FSA… L’accord revêt une importance particulière à nos yeux », a déclaré M. Diallo. Signé pour une durée indéterminée, l’accord définit également les conditions d’accès aux mécanismes d’accompagnement du FSA. Il assigne aussi des missions aux deux acteurs sur les plans commercial et opérationnel. Atsouvi Yawo Sikpa, représentant la ministre de la promotion des investissements a déclaré que l’accord est venu à point nommé. « Il va contribuer aux réflexions et échanges qui se font sur la problématique du financement du secteur privé. Cette problématique est connue de tout le monde… Le FSA vient de dire qu’il quitte progressivement le terrain de la bonification pour le domaine de la garantie, ce qui reste une bonne nouvelle », a-t-il dit. Le FSA mène ses activités depuis la fin des années 1970. Il été un instrument au service des États et ensuite des entreprises. Le fonds basé à Niamey (Niger) revendique actuellement une capacité d’intervention de 2.000 milliards de FCFA. Il compte 14 États africains actionnaires.

One thought on “Secteur privé: Accord entre le FSA et le CNP-Togo”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 22 =