Blanchiment de capitaux: le Togo élabore une stratégie
Economie

Blanchiment de capitaux: le Togo élabore une stratégie

Des résultats riches sur le SERP de Google lors de la recherche de « blanchiment »

Le Togo est sur la voie de se doter d’une stratégie nationale de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. La Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières du Togo (CENTIF-TG) a démarré des travaux dans ce sens.

Le projet est soutenu techniquement et financièrement par Expertise France à travers le Projet OCWAR-M.

L’initiative regroupe une soixantaine d’acteurs des secteurs public et privé. Ensemble, les participants auront à définir une politique nationale des actions à mener pour réduire les blanchiments d’argent. Il s’agira aussi de réfléchir aux moyens nécessaires à offrir à l’Etat pour sa mise en œuvre.

Il sera question également pour les parties prenantes de proposer la méthodologie d’élaboration de la stratégie. Sans oublier les grands axes et les étapes de sa mise œuvre.

« Cette démarche témoigne de la volonté du gouvernement togolais de mieux organiser la lutte contre le blanchiment des capitaux », a laissé entendre le président de CENTIF, Aquiteme Tchaa Bignossi.

Selon le président, la mise en œuvre des textes de ce futur document va permettre au Togo d’attirer davantage d’investisseurs.

A la fin de la cession, le résultat obtenu fera l’objet d’élaboration d’un document.

Rappelons que le projet OCWAR-M a pour objectif de renforcer la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Notamment dans les pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et en Mauritanie.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *