Read Time:1 Minute

Les états généraux de l’Eco annoncé par l’économiste togolais Kako Nubukpo ont lieu du 26 au 28 mai prochains. L’organisation a concocté un programme alléchant pour l’évènement qui rassemblera plusieurs personnalités du continent à Lomé. Entre autres, on cite Serge Ekue, Lionel Zinsou, Carlos Lopes, Nathalie Yamb, Wilfrid Do Rego, Mamadou Koulibaly, Koffi Ahadzi-Nonou, Alioune Sall, Caroline Roussy.

Les activités des états généraux se tiendront à l’Université de Lomé. Un panel de haute facture ouvrira les hostilités. Sont attendus à ce panel, Serge Ekue le président de la BOAD, Lionel Zinsou ancien Premier ministre du Bénin, Carlos Lopes conseiller de Faure Gnassingbé, Nathalie Yamb, Wilfrid Do Rego our encore l’économiste Michel Nadim Kalife. Achille Mbembe, Aminata Traore, Cristina Duarte, Didier Acouetey, Mamadou Koulibaly, notamment s’annoncent à Lomé aux côtés de Kako Nubukpo lui-même.

« Je tiens à remercier celles et ceux qui ont accepté d’en faire partie. Ensemble, bâtissons les contours d’une véritable émancipation monétaire en Afrique de l’Ouest », a exprimé Prof Kako Nubukpo.

Plusieurs autres panels suivront également avec des thèmes diversifiés. Ils portent sur les contours de l’Eco et son opportunité pour les pays de l’Afrique de l’ouest.

UEMOA: la BCEAO projette un taux de croissance de 5,8% en 2021

Un thème évoquera les conditions économiques et politiques de la faisabilité de la monnaie de la CEDEAO. Un autre aussi abordera « l’intégration monétaire régionale et souveraineté monétaire en Amérique du Sud et ses enseignements pour l’ECO ».

L’économiste togolais, Kako Nubukpo présentera à l’occasion le rapport « Du Franc CFA à l’Eco ».

Les intervenants parleront des mécanismes d’ajustement à mettre en place pour rendre soutenable le projet de zone monétaire de la CEDEAO. Ils aborderont également les possibilités de renégociation des liens entre la France et l’Afrique.

De même, l’Eco passera l’épreuve des regards pluridisciplinaires (gestion, finance, droit, science politique, histoire, sociologie,…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 2 =