Kokoroko prend de nouvelles mesures pour les tournages et prises de vue dans les écoles
Médias

Kokoroko prend de nouvelles mesures pour les tournages et prises de vue dans les écoles

Le Professeur Dodzi Kokoroko ne veut plus d’un tournage ou de prise de vue dans les établissements scolaires, qu’elle soit à des fins pédagogiques, promotionnelles ou autres sans son consentement. Pour le ministre des enseignements primaire, secondaire et technique, il s’agit de garantir la sécurité et le bien-être des apprenants tout en assurant le bon déroulement des activités pédagogiques.

La décision du ministre a été rendue publique vendredi à travers un communiqué.  

Kokoroko et ses exigences

L’autorité exige aux demandeurs de remplir préalablement un formulaire d’autorisation de tournage et de prise de vue disponible dans les directions régionales de l’éducation.

“Ce formulaire doit être accompagné des pièces requises et soumis au secrétariat général du MEPST pour examen. De plus, un formulaire spécifique d’autorisation de captation et de diffusion d’images doit être rempli en début d’année scolaire par les parents d’élèves qui acceptent que leurs enfants soient filmés dans le cadre de reportages ou de projets médiatiques en milieu scolaire », a précisé le ministre.

Notons que la soumission à cette mesure ne garantit pas automatiquement l’autorisation de tournage. Le ministre Kokoroko précise qu’une fois l’autorisation accordée, un inspecteur du secteur pédagogique est chargé de superviser les activités au sein de l’établissement ou du centre concerné.

« Avant toute diffusion, une copie du matériel à diffuser doit être remise à la direction régionale de l’éducation compétente », a-t-il conclu. 

Aller au contenu principal