Read Time:1 Minute

Le ministère du commerce a lancé jeudi les journées de consultations nationales sur l’implication des femmes dans le commerce intra-africain. L’initiative entre dans le cadre de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Ces consultations nationales vont fournir une plateforme aux femmes pour qu’elles expriment leurs besoins et leurs intérêts. Les attentes devront porter sur le commerce dans le contexte de la ZLECAf.

Les consultations se déroulent sur toute l’étendue du territoire national. Elles s’organisent en collaboration avec le PNUD, ONU femmes et le secrétariat de la ZLECAF notamment.

Talime Abé, le secrétaire générale du ministère du commerce justifie ces journées par l’importante participation des femmes aux activités commerciales. A l’issue, leurs préoccupations seront ainsi prises en compte.

« Les femmes jouent un rôle important dans le commerce intra-africain. Elles représentent généralement la majorité des commerçants transfrontaliers à travers le continent. C’est pourquoi le secrétariat de la Zlecaf a pris l’initiative d’inclure celles-ci dans le projet. Ce qui permet d’organiser des consultations nationales », a exprimé M. Abé.

La consultation auprès des femmes entrepreneurs devra aboutir à une participation inclusive. Ainsi, le ministère du commerce ira à leur rencontre pour faire l’état des lieux afin qu’elles aient accès aux opportunités qu’offre la ZLECAF.

Une tournée démarre dans ce sens vendredi au niveau de tous les acteurs concernés par le commerce informel des femmes.

« Il est important de consulter les femmes à la base, avant de faire un protocole qui sera basé sur leurs besoins réels. C’est là tout le but de l’exercice que nous sommes en train de lancer aujourd’hui », a exprimé Candide Bamezon-Leguede, formatrice des participantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 15 =