1000girls.org ou le profil de la femme africaine en 2063
Développement

1000girls.org ou le profil de la femme africaine en 2063

Le lancement de 1000 Jeunes Filles « 1000Girls.org » s’est déroulé mercredi à Lomé. La plateforme compte définir le profil de la femme africaine à l’horizon 2063. L’évènement a été présidé par Chantal Yawa Tsegan, la Présidente de l’assemblée nationale du Togo. Elle avait à ses côtés la coordinatrice de Plan Internationale Togo et  la directrice exécutive adjointe du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA).

Pour Mme Tsegan, la question de l’équité est essentielle pour la bonne gouvernance. La plateforme virtuelle 1000 Jeunes Filles « 1000Girls.org » est une initiative de l’UNFPA et de Plan International Togo. Un canal pour définir le profil de femmes africaines à l’horizon 2063.

La plateforme a également pour nom Forum Génération Egalité. Elle se présente ainsi comme un événement majeur qui réunira différentes parties prenantes, y compris les jeunes. L’objectif prioritaire, définir pour l’avenir un programme d’action novateur et ambitieux en faveur des femmes. Ce qui passe aussi par la création d’un partenariat multi-acteur.

La voix de la femme africaine

L’initiative « femmes africaines à l’horizon 2063 » est en soi une contribution au forum « Génération Egalité ». Elle prend en compte l’expérience des pays africains en termes de leadership féminin. Elle est alors une fenêtre de plaidoyer pour porter la voix de la femme africaine à Paris en juin prochain.

Le Togo lance PEFA pour avoir des femmes excellentes

Selon la présidente de l’assemblée nationale togolaise, cette initiative nécessite l’engagement de tous et à divers niveaux.

« La question de l’équité genre dans tous les domaines de la vie est essentielle notamment pour une bonne gouvernance, une pleine réalisation  des aspirations des objectifs de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030 et de l’agenda 2063 de l’Union africaine », a soutenu Mme Tsegan.

Le Togo a démontré son engagement pour la promotion des femmes dans les hautes instances de l’Etat. Il y a eu des mesures encourageantes prises pour relever ce défi. Il a atteint une progression culminante dans la responsabilisation et la performance de l’entrepreneuriat des femmes selon le rapport 2020 de la Banque Mondiale.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal