Ghana: l’exportation de maïs et de soja interdite
Agriculture

Ghana: l’exportation de maïs et de soja interdite

exportation

Le gouvernement ghanéen a interdit depuis quelques jours l’exportation de maïs et de soja vers d’autres pays. La mesure vise à améliorer la disponibilité sur le marché local de ces matières premières subventionnées afin d’assurer une production suffisante d’aliments pour animaux pour l’industrie avicole.

Les USA, le Niger, la RDC, l’Italie, le Canada, le Royaume-Uni, le Qatar et la Sierra Leone sont les pays essentiellement touchés par cette décision.

La Direction des services de protection et de réglementation phytosanitaires (PPRSD) a déjà indiqué qu’elle ne délivrerait plus de certificats permettant d’exporter les produits, conformément au mot d’ordre lancé par les autorités. 

Interdiction de l’exportation justifiée

« Cette restriction est une mesure à court terme qui peut assurer que nous ayons les quantités souhaitées de maïs et de soja entre mai et juin », a indiqué Edward Kareweh, secrétaire général de l’Union des travailleurs agricoles du Ghana (GAWU).

Le maïs est considéré comme le premier céréale produite et la principale denrée de base au Ghana. Selon les données officielles, la récolte annuelle varie entre 2,5 et 3 millions de tonnes.

En ce qui concerne le soja, il est l’une des principales légumineuses cultivées avec une récolte de 190 000 tonnes en 2019.

Aller au contenu principal