Togo: De nouvelles mesures sur la délivrance des visas
Coopération

Togo: De nouvelles mesures sur la délivrance des visas

Togo

Le Togo a annoncé depuis le 12 avril dernier, une suspension temporaire du traitement express des demandes de visas à l’arrivée. Cette décision, prise par le ministre de la sécurité et de la protection civile, Calixte Madjoulba, vise à mettre en place de nouvelles mesures visant à renforcer la sécurité et à améliorer l’organisation des flux de voyageurs.

Cette suspension affecte directement la procédure de traitement urgent des demandes de visa, mise en place en 2022 par la Direction générale de la documentation nationale (DGDN).

“Dorénavant, tous les voyageurs soumis au visa d’entrée au Togo devront prendre les dispositions nécessaires pour effectuer leur demande de visa au moins 7 jours avant leur date prévue de voyage. De plus, ils doivent obtenir en retour un code de confirmation électronique du visa avant leur départ”, a annoncé le ministre Madjoulba.

Cette nouvelle directive ne concerne pas seulement les voyageurs, mais aussi les compagnies aériennes desservant Lomé. Le ministre a explicitement conseillé à ces compagnies de s’assurer que chaque passager a satisfait à cette exigence avant d’embarquer.

Cette décision marque un changement significatif par rapport au système précédent, où le visa Mode express permettait de faciliter les démarches des demandeurs qui introduisaient leur demande dans un délai inférieur à 7 jours avant leur arrivée prévue. Si cette facilitation était bienvenue, elle pouvait parfois compromettre les contrôles de sécurité et la gestion des flux de voyageurs.

Le Togo vise un traitement de rigueur

En effet, la mise en place de cette nouvelle procédure vise à garantir un traitement plus rigoureux des demandes de visas, tout en offrant aux autorités togolaises le temps nécessaire pour mener des vérifications approfondies. En exigeant que les demandes de visas soient soumises au moins une semaine avant le voyage, le gouvernement togolais cherche à prévenir les risques liés à une éventuelle précipitation dans le traitement des demandes.

De plus, cette mesure vient contribuer à améliorer l’organisation des flux de voyageurs en répartissant plus uniformément la charge de travail des autorités consulaires. En évitant les demandes de dernière minute, les services de l’immigration pourront mieux anticiper les flux de voyageurs et garantir un traitement efficace des demandes.

Bien que cette suspension puisse temporairement perturber certains voyageurs habitués au traitement express, elle représente un pas important vers une gestion plus sûre et plus efficace des frontières togolaises.

En mettant l’accent sur la sécurité et l’organisation, le gouvernement démontre son engagement à garantir une expérience de voyage sûre et agréable pour tous ceux qui entrent dans le pays.

Aller au contenu principal