Diamond Cement Togo perturbée par une grêve
Emplois

Diamond Cement Togo perturbée par une grêve

Des agents de Diamond Cement Togo (DCT), une cimenterie installée à Dalavé (localité située à 30 km au nord de Lomé) ont déclenché mercredi une grève de 3 jours. Ceux-ci dénoncent les conditions pénibles et inhumaines dans lesquelles ils travaillent depuis plus de 10 ans.

Ils sont environ 200 travailleurs, soit 30 permanents et 170 agents recrutés par les tâcherons pour le compte de la DCT. Ces employés de l’usine Diamond Cement Togo ont décidé de faire entendre leurs voix à travers la grève.

Les ouvriers de cette usine en question réclament plusieurs droits. Entre autres un contrat écrit de type CDI (Contrat à durée déterminée), la revalorisation de leur grille salariale.

« Notre grille salariale n’a pas connu une réelle évolution depuis le démarrage des activités de l’entreprise en 2010 », ont-t-ils indiqué.

Ils pensent aussi que leurs employeurs doivent revoir la fin du tâcheronnat. Selon eux, ce système prive les travailleurs embauchés par l’intermédiaire des tâcherons, de tous les avantages et primes rattachés à leurs emplois. Outre cela,  les grévistes préconisent également le dialogue social au sein de la Diamond Cement Togo.

« Si nous ne trouvons pas satisfaction au bout des trois jours de grève, nous allons durcir le ton. Nous nous réservons le droit de prolonger le mouvement jusqu’à satisfaction totale de nos revendications », préviennent les grévistes.

Il faut noter que ces agents en grève ont le soutien du Syndicat Démocratique des Mines (SYDEMINES).

3 Comments

Comments are closed.

Aller au contenu principal