Togo: Croissance PEACE à la recherche des projets agro-industriels à financer
Finance

Togo: Croissance PEACE à la recherche des projets agro-industriels à financer

Croissance PEACE

L’Ong « Croissance PEACE » est à la recherche des projets agro-industriels togolais qui ont besoin de financement. L’organisation se montre prête à octroyer des financements allant jusqu’à 200 millions d’Euro. Ses premiers responsables l’ont annoncé mercredi à la presse au cours d’un passage à Lomé. C’est une manière pour ceux-ci de contribuer à l’évolution des entreprises togolaises exerçant dans la production et dans transformation des produits agricoles.

Il est ainsi question d’accompagner le secteur privé dans la transformation de produits agricoles pour le développement du Togo et du continent africain.

Les entrepreneurs togolais exerçant dans le domaine agricole sont donc invités à s’approcher des responsables de l’Ong en question pour bénéficier de cet accompagnement.

Croissance PEACE et l’agro-industrie

L’organisation propose un accompagnement technique, stratégique et/ou financier au profit des projets agricoles. « Croissance PEACE, c’est la croissance partagée, multilatérale avec l’Afrique. Sa vocation est de partir des attentes africaines afin d’y répondre le mieux possible. L’objectif de notre séjour à Lomé, c’est de rencontrer des gens et d’essayer de travailler avec des entrepreneurs au niveau des transformations de financement de projet au Togo. Nous pouvons financer les projets de 10 millions d’Euro voire 200 millions d’Euro. Tout dépend de la structuration financière et de la rentabilité à terme du projet », a laissé entendre Ludovic Emanuely, Président de l’ONG Croissance PEACE.

Pour soutenir les promoteurs de l’agriculture, Croissance PEACE procède soit par la dette à long terme avec un taux d’intérêt minimal très technique, ou soit par la combinaison de la dette et des fonds propres.

« Les acteurs intervenants dans la transformation agricole peuvent faire connaître leur projet qui sera étudié par rapport à sa structuration financière. Et si elle est adaptée, en ce moment, l’ONG interrogera ses investisseurs pour un accompagnement du plan de vue de financement. Si ce n’est pas le cas, l’ONG se permet également de prendre le projet en charge et l’adapter à la méthode de financement qui intéresse ses investisseurs et procéder à son accompagnement une fois que tout est aligné », a expliqué M. Emanuely.

Une organisation expérimentée

L’ONG Croissance PEACE existe depuis 18 ans. Elle a déjà fait ses preuves dans plus d’une douzaine de pays en Afrique. L’organisation internationale, basée à Paris (France) est strictement indépendante. Ses membres veillent au respect de l’éthique et travaillent dans une confidentialité absolue.

L’ONG travaille à l’internationale avec des partenaires qui ont des prismes sur l’Afrique et notamment sur le Togo et qui veulent développer le pays. Ces partenaires sont donc à la recherche d’acteurs professionnels et d’industriels capables de relever le défi de la transformation des produits agricoles dans le secteur de l’agroalimentaire.

« Notre dernier dossier bouclé porte sur un projet de transformation d’Acajou en Côte d’Ivoire d’ordre de 35 millions d’Euro, destiné à clientèle sous régionale et internationale. Bientôt au Togo, un protocole d’accompagnement de projet de transformation de maïs en aliment pour bétail sera déclenché. Ce projet est de 42 millions d’Euro », a révélé Auguste Dago, Manager du club des investisseurs Croissance PEACE.

Selon les données, 90 % des projets présentés à l’ONG Croissance PEACE aboutissent sous réserve que ceux-ci correspondent aux critères établis et présentés aux investisseurs.

Les entrepreneurs togolais exerçant dans le domaine agricole sont donc invités à s’approcher des responsables de l’Ong en question pour bénéficier de cet accompagnement.

Le site : www.croissancepeace.org est le canal qui permet aux intéressés d’accéder à toutes les démarches à suivre afin d’obtenir un financement.

Pour information, l’organisation non gouvernementale a déjà édité deux livres. L’un porte sur « l’innovation africaine par les femmes ». L’ouvrage met en lumière les difficultés et les points positifs des femmes et ce qu’elles peuvent apporter à leur société. L’autre titré « partenariat privé-privé performé par le public », est adapté aux PME africaines de manière à ce qu’elles puissent travailler entre elles et avec des entreprises occidentales.

Rappelons que Croissance PEACE organise une conférence internationale le 24 avril prochain en France.

L’initiative va rassembler d’éminentes personnalités venant de l’Afrique et de l’Europe pour penser l’Afrique de demain. Elle porte sur le thème : « Nos avenirs partagés avec l’Afrique ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *